c). La triche

 

La triche au black Jack est présente depuis les années 1970. Cependant, contrairement à ce que l’on imagine, les méthodes de comptages de cartes ne sont pas considérées comme de la triche bien qu’elles peuvent conduire à une exclusion du joueur des casinos. Il y a en fait triche lorsque les joueurs utilisent un ordinateur ou jouent en équipe. Il faut toutefois signaler que les tricheurs ne sont pas tout le temps les joueurs ; le casino peut aussi tricher pour augmenter ses gains.

 

  • L'invention de la première machine à compter les cartes

Keith taft En 1969, l’ingénieur Keith Taft eut l’idée d’inventer un ordinateur capable d’appliquer la méthode de comptages de cartes de Edward Thorp. Keith Taft était en fait un joueur passionné de Black Jack qui n’arrivait pas à compter les cartes sans se faire repérer par les croupiers. Il inventa donc au bout de deux ans et avec l’aide de son fils Marty une machine, appelée « George », capable de compter les cartes à sa place.

George était commandé par quatre commutateurs placés dans des chaussures spécialement prévues à cet effet.Avec ses orteils, le joueur pouvait entrer des codes correspondant aux cartes qu’il voyait sur la Table.

Ces codes étaient ensuite transmis à l’ordinateur principal qui faisait les calculs et indiquait aux joueurs comment jouer grâce à une série de flashs dans des lunettes spécialement conçues pour la machine.

George George était cependant beaucoup trop encombrant pour être utilisé dans un casino.

Après l’invention de la puce, Keith Taft et son fils purent transformer George pour en faire une machine plus légère et plus petite et donc plus discrète pour jouer dans un casino.

Ce nouvel ordinateur fut appelé David et s’avéra être plus puissant que George car il permit de perfectionner la méthode de comptage de cartes de Thorp en optimisant les gains du joueur.

Ken Uston, un célèbre joueur de Black Jack fut le premier à tester David dans un vrai casino. Il installa un ordinateur dans les chaussures de 5 complices et remporta grâce à ce système plus de cent mille dollars en quelques semaines.Il fut finalement démasqué quand le casino se saisit d’une des chaussures appartenant à un de ses complices .

Il n’encoura cependant aucune poursuite judiciaire mais fut exclut de plus de sept casinos.Keith Taft, satisfait du succès de David, lança une production en série de son ordinateur portable qu’il vendit à 10000$ l’unité.

Les casinos, suite à l’augmentation de la triche iront demander au gouvernement de modifier la loi pour punir d’une peine de prison tout joueur pris en flagrant délit de triche avec l’ordinateur de Taft.

 

  • Le Black Jack 6:5

 

Dans les années 2000, les casinos ont l’idée d’attirer les débutants et les compteurs de cartes amateurs qui sont frustrés de ne pas pouvoir utiliser la méthode de comptage de cartes de Thorp.

 

Les casinos remplacent donc le sabot habituellement composé de 3 à 8 jeux de cartes par un sabot de un seul jeu de 52 cartes.

Ils paient en outre le Black Jack 6 :5 et non 3 :2.

Les joueurs amateurs pensent ainsi pouvoir gagner facilement avec la stratégie de Thorp mais c’est un piège car l’avantage du casino est augmenté avec ces nouvelles règles.

 

  • L'Iphone : Un outil qui permet de compter les cartes

 

En 2008, une nouvelle application du iPhone a vu le jour. Cette application qui coûte 2 euros 99 a pour nom "Blackjack Card counter" et permet de calculer les cartes du sabot tout en laissant l’écran du iPhone éteint. Son utilisation dans un casino reste dangereuse car le joueur peut subir une peine de prison s’il est pris en flagrant délit. Une utilisation en équipe de cette application est cependant envisagé par certains joueurs.

 

 

  • Le mélange continue des cartes

 

CSM En 2009, les joueurs ont remarqué la présence d’une nouvelle triche de la

part des casinos. Dans les casinos européens ou américains, il est parfois possible de voir un mélangeur de cartes automatique à coté du croupier. Si ce mélangeur automatique est opaque, il fort possible que cela soit un appareil trafiqué comportant un lecteur capable de lire les cartes .Son prix est d’environ 14000euros et il permet donc au casino de truquer les parties pour faire perdre les joueurs.Il est donc préférable d’aller dans un casino qui possède un mélangeur de cartes conforme et transparent (environ 50 euros ) ce qui évite toute suspicionde triche.


Dirigez vous vers la coclusion sur le Black Jack : http://tpe-groupe8.e-monsite.com/rubrique,conclusion-du-black-jack,576378.html

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×