Les Mathématiciens

  • Les Savants notoires

 Celui qui a entendu la même chose de 12 000 témoins oculaires a seulement 12 000 probabilités, ce qui équivaut à une forte probabilité, ce qui est loin d’être certain » Voltaire

 

Fermat : (1601-1665) Mathématicien français ayant entretenu une correspondance avec Pascal, chacun soumettant ses raisonnements à l’autre. A deux ils commencent à développer la théorie des probabilités.

 

 

 

Graunt : (1620-1674) Démographe anglais connu pour ses travaux sur la peste. Il fut un des premiers à essayer d’établir des statistiques, rendant compte du taux de mortalité à chaque tranche d’âge, il publia à ce sujet Observations on the Bills of Mortality littéralement Observations à propos des Bulletins de Mortalité.

 

Pascal : (1623-1662) Mathématicien français, il démontra à 12 ans que la somme des angles d’un triangle est égale à 180°. A 17 ans, il publie son premier ouvrage : l'Essai sur les Coniques, puis à 19 ans invente La Pascaline, la toute première machine à calculer qui lui value la reconnaissance de ses pairs. Célèbre également pour la Grande Expérience de l'équilibre des liqueurs, réalisée au sommet du Puy-de-Dôme, qui prouve l’existence du vide.

Il est l’auteur des Provinciales (1656-1657) et des Pensées. Introduit le concept des probabilités. Il meurt en 1662, probablement des suites d’un cancer de l’estomac.

 

 

 Hygens : (1629-1695) Mathématicien et physicien hollandais, après s’être intéressé aux lentilles et à la lumière, il prit connaissance des échanges entre Pascal et Fermat lors d’un voyage à Paris. Il reprit leurs idées, y ajoutant la notion d’espérance mathématique. Il publie De ratiocinisi in ludo aleae littéralement la théorie du jeu de dés, qui est le premier ouvrage sur les probabilités.

 

 

Bernoulli (Jacques Ier) : (1654-1705) Mathématicien suisse, aîné de la famille des Bernoulli, réputée pour ses scientifiques. Il voyagea beaucoup en Europe de l’ouest, ce qui lui permis d’établir des correspondances avec plusieurs mathématiciens de France, d’Angleterre et des Pays-Bas. Il étudia le calcul différentiel puis publia Ars conjectandi où est énoncée la Loi (faible) des Grand Nombres.

 

 

de Moivre : (1667-1754) Mathématicien français, étant protestant, Abraham a vécu toute sa vie en Angleterre.en 1695 il améliora « la méthode des fluxion » (le calcul différentiel) de Newton. Les deux savants devinrent très amis. Il publia Doctrine of Chance en 1718 où il explique comment calculer la probabilité d’un évènement aléatoire dépendant de plusieurs autres éléments : c’est la formule des probabilités composées.

 

 

Laplace : (1749-1827) Astronome, mathématicien et physicien français ayant travaillé avec d’Alembert et Lavoisier. Il publia entre 1798 et 1825 Mécanique céleste, en cinq volumes, où il résume avec l’aide de Lagrange ses travaux ainsi que ceux de Newton, d’Alembert, d’Euler, d’Halley et de Clairaut. Cet ouvrage concerne la gravitation universelle et ses conséquences.

Dans la Théorie analytique des probabilités (1820), Laplace cite les jeux de hasard comme application du calcul des probabilités. Il est également l’auteur de la première définition des probabilités, faisant le rapprochement avec une fraction.

 

Roger Baldwin

 

Roger Baldwin :  Dévelloppe la stratégie de base au black jack à l'aide d'une équipe de scientifique et de gros moyens techniques. Il publie ses découvertes dans un article de journal (www.bjmath.com/bjmath/basic/cantey.pdf ). Révolutionne le jeu et sa vision par les joueurs. C'est son innovation qui va rendre le Black Jack si populaire dans les casinos.

 

 

Edward O.Thorp


Edward O.Thorp : (1932-      ) : Professeur de mathématiques et grand amateur de Black Jack au  M.I.T , il prouve mathématiquement que compter les cartes au Black Jack  diminue grandement l'avantage du casino. Cette technique avec la stratégie de base révolutionne le jeu. Il est aussi considéré comme le co-créateur du premier ordinateur portable avec Claude Shannon.

 

 

 

  • Relation Savants/Jeux de hasards :

 



Jérôme Cardan ( vers 1500) : étudie les jeux de dés. Ferme Française et Chemin de Fer ancètre du Black Jack, Jeux de dés (backgammon)
Galilée (1564-1642) : étudie les dés (prémices de la combinatoire et des arrangements)

 

Pas d'évolution significative
Chevalier Méré (1654-1662) : en relation avec Pascal, lui pose des problèmes (Double six, début des logarythmes) Pas d'évolution significative
Blaise Pascal (1623-1622) : conceptualise les probabilités sous forme de fractions. Pas d'évolution significative

Fermat(1601-1665) :Pascal lui fait vérifer ses calculs; à eux deux ils commencent à poser les fondements la théorie des probabilités, mais ne publie pas d'ouvrages à ce sujet.

Pas d'évolution significative

Christian Hyugens (1629-1695) : Publie : De ratocinii in ludo aleae, la théorie des jeux de dés

Pas d'évolution significative

Jacques Bernoulli (1654-1705) : Publie : la loi des grands nombres, très utile pour faire le lien statistique/probabilités.

Pas d'évolution significative
Abraham de Moivre (1667-1754) : met en pratique la combinatoire dans les probabilités Pas d'évolution significative
Simon de Laplace (1749-1827) : Finalise et pose les véritables fondements des probabilités. Apparition du even odds en angleterre, et de la roulette en France.
Période de transition Apparition de la roulette américaine et européenne, popularité des casinos en augmentation.
Roger Baldwin : Découvre la stratégie de base Révolution du Black Jack
Edward O.Thorp : Met au point la technique du comptage des cartes 2em Révolution du black Jack

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×